Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Ensemble Paroissial Ste Sigolène  St Pal de Mons Les Villettes
Menu

Groupes bibliques

Ces cours existent depuis environ 10 ans sur la paroisse Ste-Sigolène-Les Villettes avec Soeur Claire

  Ces cours existent depuis environ 10 ans sur la paroisse Ste-Sigolène-Les Villettes. Avec des membres venus d’autres paroisses et de tous horizons sociaux on peut dire qu’une centaine de personnes ont bénéficié du partage de la parole avec Sœur Claire. Pour le moment une cinquantaine de fidèles y assistent régulièrement.
Si, dans notre coin de Haute-Loire nous bénéficions de cet enseignement c’est grâce aux Indiens d’Amérique du Sud, au Brésil, pour la plupart analphabètes, qui ont donné confiance à Sœur Claire pour se lancer dans cette aventure.

J’imaginais, avant de rentrer « la dedans », que j’allais rejoindre un cercle d’élus venus se cultiver, s’instruire sur les textes bibliques mais s’instruire pour son plaisir, sa gloriole !!!
Que nenni, nous sommes en Eglise, c’est-à-dire au service de nos frères, alors si on reçoit c’est pour donner.
Ainsi avec Sœur Claire il a fallu quitter bien des clichés, des idées reçues tels que :
- Dieu vengeur qui punit les méchants,
- quitter nos mérites (Dieu récompense nos bonnes actions),
- enfin dire adieu à nos amulettes, talismans et autres angelots (qui nous sont chers)

Avec la lecture des textes, l’échange nous avons quitté nos oripeaux, pour revêtir la parole sans cesse renouvelée de Dieu. Nous nous sommes parés, et n’avons pas fini de nous parer, de tout ce qu’ont dit les prophètes, les apôtres, Jésus-Christ.

Sans pouvoir reproduire tout la richesse éprouvée et emmagasinée dans nos cœurs, je donnerai qu’un faible aperçu des trésors recueillis au long de ces années :

 

Tiré de St-Jean : Celui qui aime connaît Dieu.
Mais aimer c’est dur, on est vite lassée par son entourage, ses relations, son mari, sa femme, ses enfants, alors, il faut se nourrir de Dieu pour être passionné pour l’Homme. A la lecture des textes, non seulement nous nous nourrissons de Dieu mais c’est aussi (comme il a été dit dans nos échanges) «un rendez-vous d’amour avec Dieu » et si Dieu est amour je me sens aimé et quand je me sens aimé je ne fais plus n’importe quoi. Surtout qu’avec Jérémie le peuple de l’époque découvre un autre visage de Dieu : Dieu qui nous accompagne. Dieu nous accompagne dans cet amour à donner.

Plus loin Isaïe nous fait comprendre pourquoi ces textes nous éclairent : « le fils sera nourri de crème et de miel, à cause de cela il saura discerner le bien et le mal". Discerner le bien et le mal, « je sais pas faire ». Sans l’approfondissement de la parole de Dieu, sans cette nourriture, et même avec cette nourriture soyons prudents sur ce qui nous paraît bien ou mal.
Mais, si on passe son temps à avoir peur de nos fautes, on doute de l’amour de Dieu. On a appris ou réappris que l’amour de Dieu est gratuit, sans contrepartie. On a aucun mérite, c’est Dieu qui agit en nous, ce n’est pas moi, ma souffrance et mes mérites qui me sauvent, c’est l’amour de Jésus.
Dieu a voulu nous associer à sa grandeur et à son amour, il nous a rendu libre d’aimer. Et si nous choisissons d’aimer, ce monde nous le faisons avec Jésus.
Bien sûr, que ce monde à bâtir n’empêche pas la souffrance. Jérémie nous rassure : « ils lutteront contre toi mais ne pourront rien contre toi ». St Paul aussi nous rappelle « quand je souffre c’est le Christ qui souffre en moi ».

Et plus loin, sur le chemin d’Emmaüs, Christ ressuscité c’est l’homme d’à côté, c’est l’autre, ce sont les autres. Nous sommes dans un temps d’éternité et de résurrection.

Dernièrement on a étudié le baptème de Jésus : les cieux s’ouvrirent et une colombe descendit du ciel. Gardons à l’Esprit, si je puis m’exprimer ainsi, que l’Esprit-Saint nous accompagne.

Oui, les cours de Bible, un rendez-vous avec Dieu, une confiance  retrouvée en un Dieu père, plein d’amour pour son peuple, un peuple lent à faire le bien mais englobé de sa miséricorde infinie.

C’est bien la mission découverte à ces cours de Bible, une parole qui nous brûle, nous donne rendez-vous d’abord chez soi par les questions posées par Sœur Claire, pour mieux les intérioriser, et ensuite les échanger en petites assemblées.
La Bible : des textes qui nous rendent fier d’appartenir à Dieu, d’être chrétien, qui nous invite à ne plus avoir peur, et nous envoie comme nous le redit, encore et toujours, l’Eglise et son représentant le pape François, une parole qui nous envoie vers nos périphéries que sont souvent nos familles, notre entourage, l’isolé d’à côté, sans oublier les événements tragiques du monde.

Oui les cours de Bible, une invitation à suivre Jésus, dans l’amour du Père, guidé par le Souffle de l’Esprit-Saint,


Vive Dieu, Viva Deos