Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Ensemble Paroissial Ste Sigolène  St Pal de Mons Les Villettes
Menu

Messe avec nos amis de Marineo : Dimanche 21 mai 2017

Ce dimanche 21 mai 2017, les Sigolénois accompagnés de leurs amis marinéens se sont retrouvés à l'église pour la célébration eucharistique.......

La célébration a débuté par un temps d'accueil entre Marinéens et Sigolénois

Accueil

Bienvenue à tous ! Amis de Marineo pour cette 33ème rencontre du jumelage. Dans notre église nous sommes tous accueillis comme de frères, enfants de Dieu.

notre monde est profondément malmené: violence, guerre, injustices... Ayons recours à l'Esprit Saint, ce défenseur que le Christ a promi d'envoyer à tout homme. Ne lui résistons pas, avec lui nous remporterons la victoire. Le chant d'entrée était bien de circonstance pour célébrer cette amitié:

En famille, en peuple, en Eglise,

Seigneur, nous arrivons

De tous les horizons.

En famille, en peuple, en Eglise

Seigneur, nous arrivons

Pour célébrer ton nom.

Après un "Alleluia!" très festif, le  père Pichon a proclamé l'Evangile.  

    Mr Ciro Spataro,

      ancien maire de Marinéo

et co-fondateur du jumelage,

   a lu ce même Evangile

   en Italien.

 

 

 

Nous pouvons retenir l'homélie du père Pichon. Irène Sauzet en a donné un résumé en italien

Pendant le temps pascal  l'Eglise nous propose le discours de Jésus à ses Apôtres au cours du dernier repas qu'il a pris avec eux, le Jeudi Saint. Tous savaient que c'était vraiment le dernier ; aussi l'ambiance n'était pas à la joie. Mais Jésus veut dédramatiser le moment, en employant des paroles rassurantes. Il leur promet:

:« Je prierai le Père

et il vous enverra un autre défenseur

qui sera pour toujours avec vous :

c'est l'Esprit de vérité. »

Jésus disait cela à la veille de sa mort. Ces évènements tragiques allaient être pour les Apôtres une grande désillution, la dispersion, l'écroulement complet de leurs espoirs. Livrés à eux-mêmes, abandonnés par leur maître, il allaient être sans défense face au déferlement de violence dont Jésus allait être la première victime.

C'est ce moment-là que Jésus choisit pour leur annoncer que, quoi qu'il arrive, ils ne seront pas seuls : il leur enverra un autre défenseur, son Esprit de Vérité. Ce jour-là les Apôtres n'ont sans doute pas compris toute la portée des paroles de leur maître, car leurs préoccupations étaient plus terre à terre. Ce n'est que quelques semaines plus tard, après la Pentecôte qu'ils prendront vraiment conscience de la force de cet Esprit qui les poussera, pour ainsi dire, aux quatre coins du monde pour annoncer la bonne nouvelle de l'Evangile. Pour eux l'Esprit de Pentecôte, l'Esprit de Jésus était vraiment le défenseur qui leur permettait d'affronter les pires difficultés, et même les persécutions.

            Le livre des Actes des Apôtres est rempli de récits où les Apôtres et les premières communautés chrétiennes, parce qu'ils étaient ouverts à l'action de l'Esprit de vérité, ont pu accomplir des actions que l'on peut qualifier d'extra-ordinaires : leur courage dans les persécutions, leur ouverture aux païens, leur audace pour porter l'Evangile dans tous les pays connus à l'époque, de la Syrie, de l'Iran, de l'Egypte à la Grèce, en Sicile, et même quelques dizaines d'années plus tard près de chez nous à Lyon , avec St Irénée et les martyrs St Pothin et Ste Blandine.

Heureusement il y aussi des évènements qui confortent notre attachement à Jésus-Christ : ce sont en particulier les pèlerinages dans les grands sanctuaires.

Le mois dernier plus de 700 personnes du diocèse, dont un grand nombre d'enfants et de collégiens, ont participé au pèlerinage à Lourdes. Plusieurs que j'ai rencontrés m'ont fait part de leur enthousiasme, de leur joie d'avoir vécu un événement aussi réconfortant . La semaine dernière, c'était le centenaire des apparitions de la Vierge Marie à Fatima.Cinq cent mille personnes étaient rassemblées autour du Pape pour la canonisation des deux petits bergers. On peut signaler aussi les Journées Mondiales de la Jeunesse, comme l'an dernier à Cracovie en Pologne.

            Ce sont des évènements exceptionnels, bien sûr. Mais nous devons y voir des signes que Dieu donne à ses fidèles pour qu'ils ne perdent pas courage dans l'adversité et continuent de témoigner que la foi chrétienne peut  encore donner son vrai sens à notre vie

            Que la trente troisième rencontre du jumelage de Marineo et Sainte Sigolène soit aussi l'occasion de partager notre désir de construire une Europe basée sur les valeurs de l'Evangile

Retenons une des  intentions de la prière universelle

"Pour nous tous, chrétiens de Marineo et de Ste Sigolène, que notre amitié soit un témoignage que nous pouvons vraiment vivre en frères, malgré nos différences, grâce à l'Esprit que tu nous donnes; Père nous te prions.

Dieu très bon, écoute nos appels

Pour célébrer le temps de l'envoi, la chorale a entrainé toute l'assemblée avec le chant

Le Christ est vivant ! Alléluia !

Il est parmi nous ! Alléluia !

Béni soit son nom dans tout l'univers,

Alléluia ! Alléluia !

                                                       

La célébration s'est terminée

par un très bel "AVE MARIA"

interprété par Eligio,

un chanteur marinéen

 

 

 

Un grand merci à notre chorale qui a très bien animé cette messe ....