Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Ensemble Paroissial Ste Sigolène  St Pal de Mons Les Villettes
Menu

La Pensée sociale de l'Église

La Pensée sociale de l'Église attache une grande importance à la réflexion et à l'engagement des chrétiens dans la vie politique.

« La politique est la forme la plus haute de la charité » (Pie XI)

La Pensée sociale de l'Église attache une grande importance à la réflexion et à l'engagement des chrétiens dans la vie politique. Les derniers papes ont souvent souligné combien l'exercice de La charité s'inscrit dans Le service du bien commun, finalité de toute responsabilité politique. Le pape François s'adressant à des étudiants des universités romaines (30/11/13) les invitait de manière forte à prendre au sérieux l'engagement politique : «Donne le meilleur: si le Seigneur t'appelle à cette vocation, vas-y, fais de la politique, cela te fera souffrir, peut-être cela te fera-t-il pécher, mais le Seigneur est avec toi. Demande pardon et va de l'avant. Un "catholique" ne peut "regarder depuis le balcon !"»

Ainsi, «Le précepte évangélique de la charité éclaire les chrétiens sur La signification la plus profonde de La communauté politique. Pour la rendre vraiment humaine, rien n'est plus important que de développer le sens intérieur de la justice, de la bonté, le dévouement au bien commun, et de renforcer Les convictions fondamentales sur la nature véritable de la communauté politique, comme sur la fin, le bon exercice et les limites de l'autorité publiques».

Dans cette perspective, à l'approche des élections de 2017, les évêques de France ont publié un court document adressé aux «habitants du pays», intitulé: « Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique ». Il s'agit de redonner du sens à la vie politique dans ce qu'elle a de beau et de nécessaire pour un vivre ensemble harmonieux où les plus pauvres ne sont pas oubliés. Nous tous électeurs, nous sommes invités à faire des choix politiques qui s'enracinent dans une analyse des grands enjeux de notre société actuelle.

Prendre des responsabilités politiques, à quelque niveau que ce soit, est — devrait être — de l'ordre du service pour Le bien de tous. Dans l'Évangile, . gouverner, c'est servir. Il est bon ainsi de réhabiliter le politique et comme le dit le pape François (30/04/2015), «on peut devenir saint en faisant de la politique.»

Mgr Luc Crepy

Évêque du Puy-en-Velay